Des Assises du sport populaire exceptionnelles

Message d'erreur

  • Notice : Undefined index: value dans googleanalytics_page_alter() (ligne 237 dans /home/fsgtgdme/www/drupal-80ans/sites/all/modules/google_analytics/googleanalytics.module).
  • Notice : Undefined index: value dans googleanalytics_page_alter() (ligne 237 dans /home/fsgtgdme/www/drupal-80ans/sites/all/modules/google_analytics/googleanalytics.module).

 A la conquête des jours heureux ; telle était la devise de ces 6ème Assises Nationales et

Internationales du Sport Populaire organisées par la Fédération Sportive et Gymnique du Travail à la Villa Méditerranée de Marseille. Durant ces quatre jours, ce sont 450 personnes qui se sont réunies quotidiennement autour de 25 ateliers, 10 carrefours et 4 conférences sur les thématiques liées au sport et à la vie associative dans un objectif commun : construire la société de demain.

A l’heure de la candidature de Paris aux JO 2024, de la restructuration des régions, du changement des rythmes scolaires, de l’organisation de l’Euro 2016 en France, la FSGT propose et revendique le sport autrement ; un sport émancipateur, novateur et accessible. A l’image de l’auto-arbitrage dans le football ou de la pratique féminine, des pratiques partagées entre valides et personnes en situation de handicap, dont elle en est précurseur.

Grâce aux échanges et aux témoignages d’acteurs et d’actrices majeures du sport, mais aussi de réflexions menées par les militants, ces assises ont permis d’aboutir sur des recommandations claires en matière d’accès à la pratique sportive pour tous.Persuadée que les activités physiques et sportives sont essentielles au développement humain, la FSGT ne se résigne pas. Son exigence pour un service public du sport de qualité est intacte, alors que l’accès au sport pour toutes et tous n’est pas une réalité. Ces 6èmes Assises ont fait la démonstration que la richesse ne se construit pas que dans l’économie, elle est avant tout sociale et associative. Nos militant(e)s repartent de Marseille avec l’énergie et l’envie de continuer à inventer des contenus d’activités physiques et sportive adaptés aux seuls besoins de la population.